Le chocolat, c'est bon pour les enfants !

Le chocolat, c'est bon pour les enfants !
Le chocolat, c'est bon pour les enfants !

Super nouvelle : une consommation – bien pensée – de "bon" chocolat participe à la croissance et au bien-être de nos enfants ! Reste à savoir à partir de quel âge, sous quelle forme et en quelle quantité…

Manger du chocolat, c'est bon pour la santé de nos enfants !

Contrairement aux autres friandises, "le chocolat est un aliment énergétique aux apports nutritionnels intéressants pour les enfants", rappelle le nutritionniste Hervé Robert lors de l'exposition "Chocolat et santé ".
En plus de ses éléments nutritifs, il contient au moins 800 molécules actives. Ce mélange de beurre de cacao, de sucre et de cacao contient une mine de polyphénols au fort pouvoir antioxydant (100 g de chocolat noir à 70% en apportent 800 mg), de minéraux et d'oligo-éléments (magnésium, potassium, fer, phosphore) ainsi que de vitamines (PP, B2, B9). Sans oublier des substances toniques et stimulantes parmi lesquelles la théobromine, la caféine, les cannabinoïdes (mais oui !) et la phényléthylamine. Résultat, il contribue au fonctionnement musculaire, à la sensation de détente et de relaxation de l'organisme. Surdoué, il permet aussi de lutter contre la fatigue, le stress, les maladies cardio-vasculaires, le diabète et certains cancers. Egalement connu pour son effet laxatif (très important chez les nourrissons et les enfants), il ferait même une belle peau de bébé !

Du chocolat pour les enfants : tout est dans la couleur
Néanmoins, selon le Dre Pascale Modaï, nutritionniste spécialisée dans la prise en charge des enfants, pour bénéficier des effets santé de la divine petite fève, " il faudrait ne consommer que du bon chocolat noir, le plus riche en antioxydants, qui luttent contre l'oxydation des cellules".

Et, selon les études, en consommer entre 10 et 20 g par jour (1 carré = 5 g). Reste qu'associé à une alimentation équilibrée et consommé sans excès, il peut toujours être croqué, juste pour le plaisir. Quoi de meilleur en effet que du pain et du chocolat au goûter ? C'est d'ailleurs ce que recommande le PNNS (Programme national nutrition santé) : 10 à 20 g de chocolat en tablette avec un fruit plutôt que des viennoiseries ou des biscuits !
Noir, blanc, au lait, en tablette, en poudre, en pépites, en pâte à tartiner, à 55, 64, 70 voire à 95% de cacao, comment s'y retrouver ? Noir ou au lait, le chocolat apporte la même énergie, soit environ 550 kcal/100 g, mais sa composition varie et il n'offre pas les mêmes bienfaits.
- le chocolat noir, pour son magnésium et ses antioxydants
Composé de pâte et de beurre de cacao, de sucre, de lécithine et de vanille, il contient au minimum 50% de cacao. Plus ce pourcentage est élevé, moins il sera sucré mais plus il sera gras. Ses atouts antioxydants sont 5 fois plus élevés que ceux du thé noir.
Bon à savoir : avec 110 mg pour 100 g, 1 barre de 30 g couvre plus de 10% des apports journaliers recommandés (AJR) en magnésium.
- le chocolat au lait, pour son calcium (200 mg/100 mg)
Composé de pâte de cacao (25% au minimum), de beurre de cacao, de sucre, de poudre de lait, de lécithine et de vanille, il apporte 2 fois moins de magnésium que le chocolat noir mais davantage de sucre et de calcium.
Bon à savoir : pas de quoi couvrir les besoins de la journée pour autant, puisque 30 g représentent seulement l'équivalent d'un fond de verre de lait.
- Le chocolat blanc, pour.sa douceur lactée
Riche en calcium grâce à la poudre de lait qu'il contient, il ne s'agit pas d'un véritable chocolat, car il ne contient pas du tout de cacao mais uniquement du beurre de cacao. Résultat, il est forcément plus gras et plus sucré !
Bon à savoir : 0 cacao = 0 polyphénol aux fameuses vertus santé !
- un cas à part : la pâte à tartiner
Une cuillère de pâte à tartiner (15 g) n'apporte que 2,25% des apports journaliers recommandés (AJR) en calcium pour les enfants. La teneur en cacao de ces pâtes est 8 à 10 fois plus faible que celle du chocolat en tablette. Composées à 85% de sucre (2 fois plus sucrées que le chocolat noir) et d'huile. Alors, mollo sur le pot !
-> Effet santé ou pas, nos enfants ont souvent un petit faible pour le chocolat au lait ou blanc, moins amer que le chocolat noir. Une tendance à laquelle on peut facilement remédier en procédant par palier. Pour le leur faire apprécier, "inutile de viser d'emblée le brut de cacao, conseille Pierre Marcolini, chocolatier et auteur de Dix petits doigts pleins de chocolat (éditions Racine). Un chocolat contenant entre 60 et 65% fera déjà la différence. Et on augmente le pourcentage en douceur."

Du chocolat pour les enfants : les tout-petits aussi mangent du chocolat !
"Dès la diversification, on peut leur donner des poudres chocolatées adaptées, indique la Dre Pascale Modaï, nutritionniste infantile.

Mais il est recommandé d'attendre l'âge de 2 ou 3 ans avant de leur donner chocolat en morceau, à cause du risque de fausse route. "
Une dose de 50 g par jour semble être la quantité maximum (tous produits chocolatés confondus). Attention aux goûters individuels, lisez bien les étiquettes pour traquer les excès de sucre, de matières grasses et... d'huile de palme. Réservez-les pour des occasions particulières, un déplacement par exemple.

Du chocolat pour les enfants : cacao et chocolat, on ne confond pas
- Mon enfant risque-t-il de devenir allergique au chocolat ?
Rassurez-vous, votre loulou peut plus facilement devenir accro qu’allergique à cet "aliment-doudou", réconfortant au possible. Classé dans les allergènes rares, il présente peu de risques. Néanmoins, votre enfant peut être allergique à des ingrédients ajoutés au cacao, comme les fruits secs oléagineux (noisette, amande…), le lait, la lécithine de soja.
- Le chocolat peut-il donner des caries ?
Non, c’est le sucre qu’il contient qui peut être à l’origine des caries. La poudre de cacao possède au contraire un effet anticariogène dû à la présence des tanins (qui empêchent le développement des bactéries), du fluor (présent à raison de 0,05 mg/100 g) et des phosphates (qui agissent contre les acides formés par le métabolisme des sucres).

Source:famili

Article publiée le : 30-12-2014, Lue 2792 fois.


Articles similaires :

Vos commentaires :


X
Inscrivez-vous à notre newsletter

Email :
Captcha captcha
Suivez-nous sur Facebook
X
Envoyer la page a un amis


Votre email :
Partager avec :