Alimentation de la femme enceinte

Alimentation de la femme enceinte
Alimentation de la femme enceinte

Au cours de la grossesse, certains besoins nutritionnels augmentent mais il ne faut en aucun cas manger deux fois plus. Il faut manger deux fois mieux car l’alimentation de la femme enceinte interfère directement sur son organisme, sur le développement du fœtus, sur la morbidité et la mortalité post-natale de l’enfant.

Au sommaire de cet article:

• Les conseils hygiéno-diététiques

• Les conseils pour éviter des ennuis digestifs et hygiéniques

• Liste d’aliments conseillés et déconseillés 

La prise de poids doit rester entre 7 et 13 kg, en dehors de ces valeurs, il existe peut-être un risque pour le futur bébé.
Voici nos rubriques conseils spéciales femmes enceintes qui vont vous aider à passer une bonne grossesse.

Les conseils hygiéno-diététiques

Faire 3 repas par jour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) + 1 collation dans l’après-midi car les besoins énergétiques sont augmentés au cours de la grossesse. Cette dernière comportera toujours une source de protéines animales (jambon, yaourt, fromage blanc, fromage, lait,...) accompagnée de fruits ou de féculents (pain, biscuits, céréales,...).

Consommer 4 portions de produits laitiers par jour pour avoir un apport suffisant en calcium (car il en faut pour vous et pour le lait que vous donnerez à bébé) et secondairement en protéines de bonne qualité (renouvellement de vos tissus et développement de ceux du fœtus).

Consommer 1 portion de viande ou poisson ou œuf (VPO) au déjeuner et au dîner pour leur apport en protéines de bonne qualité (renouvellement de vos tissus et développement de ceux de bébé) et en certains minéraux et vitamines (le fer notamment pour constituer vos réserves qui vont fortement chuter lors de votre accouchement).

N.B : privilégier les aliments riches en fer comme : viandes rouges, les légumineuses.
Une carence en fer entraîne une hypotrophie fœtale (mauvais développement du fœtus) voire un risque de prématurité.

Consommer à chaque repas des féculents, en alternant ceux qui sont complets (pain complet, lentilles, pois chiches, céréales complètes, riz complet) avec ceux qui sont raffinés (baguette classique, pâtes, riz blanc, semoule). Ils vous apportent des glucides (carburant de l’organisme), des vitamines du groupe B (bonne utilisation des différents carburants) et des fibres (qui aident à lutter contre la constipation).

Consommer 5 à 6 portions de végétaux (légumes et fruits) crus et cuits par jour pour leur apport en vitamines, minéraux (bon fonctionnement de l’organisme et bon développement du foetus) et en fibres (qui aident à lutter contre la constipation).
N.B : Il vous faut consommer très régulièrement des végétaux riches en folates (vitamine B9).
Une carence en cette vitamine peut entraîner une anomalie du tube neural.
Végétaux riches en folates : cresson, chicorée, épinard, avocat, mâche, laitue, poireau, endives.
Autres aliments riches en folates : foie, jaune d’œuf, noisette, farine de soja, noix, amande, cacahuète, châtaigne, les fromages fermentés et persillés, les céréales complètes.

Privilégier les graisses insaturées car elles apportent dans le lait maternel des acides gras essentiels qui ont un rôle structural fondamental dans l’élaboration des cellules nerveuses de bébé. Elles se trouvent dans les poissons gras (saumon, anguille, maquereau, sardines) et dans les huiles végétales (olive, colza, noix, soja).
En pratique cela équivaut à une micro-tablette de beurre (10 g environ) au petit déjeuner et 1 à 2 cuillère(s) à soupe d’huile par personne et par repas. Pour les poissons gras, une fréquence de consommation de 2 fois par semaine est recommandée.

Limiter votre consommation de produits sucrés (sucre en morceaux, sucre en poudre, bonbons, friandises, pâtisseries, viennoiseries, et céréales du petit déjeuner chocolatées ou au miel ou fourrées) car ils provoquent une augmentation brutale de la glycémie qui peut déclencher une hypersécrétion d’insuline par le pancréas du fœtus ; ceci a pour conséquence une prise de poids excessive du fœtus

Limiter votre consommation de sel de table et de sel caché (le petit malin !!! qui se trouve dans les charcuteries, les fromages, les plats cuisinés du commerce, les eaux minérales gazeuses) car il est néfaste pour le bon fonctionnement du système cardiovasculaire.

Boire au moins 2 litres d’eau (j’ai bien dit : EAU) par jour et de façon régulière car elle permet de "fabriquer" le lait.
N.B : L’alcool et le tabac sont strictement interdits au cours de l’allaitement

Faire au moins 1 fois par jour 30 minutes minimum d’activités physiques (marche rapide, promenade du chien, escalier, éviter de prendre le bus...) ou 3 fois par semaine au moins 1 heure de sport (footing, cyclisme, fitness, sports collectifs,...) dès que votre état le permet. Cela vous changera les idées et permettra de lutter contre la constipation.

Les conseils pour éviter des ennuis digestifs et hygiéniques

Pour avoir une alimentation facile à digérer, évitez les plats gras, en sauce, trop épicés, trop salés, les aliments acides (vinaigre, cornichons, citrons).

Si vous avez beaucoup de nausées, faites de nombreux petits repas légers au cours de la journée. Et surtout évitez de sauter le petit déjeuner car cela amplifie les problèmes de nausées.

En cas d’aigreurs d’estomac, sachez que le lait et les yaourts les calment. De plus pour éviter ces aigreurs, ne consommez pas trop de plats pimentés, de thé, de café fort, ne fumez pas et ne vous allongez pas après les repas.

En cas de constipation, consommez toujours vos 5 à 6 portions de fruits et légumes, consommez régulièrement des céréales complètes et pensez à boire et à marcher.

Pour lutter contre la toxoplasmose, pensez à laver de manière importante tous les fruits et légumes.

Pour prévenir la listériose, faites bien cuire vos viandes, bien nettoyer vos légumes, évitez les poissons fumés ou crus, les coquillages, les bâtonnets de surimis, le tarama, les rillettes, le pâté, le foie gras, les charcuteries en gelée, le lait cru et les fromages au lait cru (bien regarder sur l’emballage).

Liste d’aliments conseillés et déconseillés

N.B : Ce sont des conseils, il n'y a aucun aliment obligatoire ou interdit.

  • Aliments conseillés

Produits laitiers

  • Lait 1/2 écrémé
  • Yaourt nature
  • Fromage blanc ou petit suisse à 20 ou 0 % de matières grasses sur extrait sec
  • Fromages à pâte dure (emmenthal, gruyère, comté,...) et fondus
  • Fromages fermentés ou persillés (bleus, gorgonzola,...)

Viandes-Poissons-Œufs

  • Toutes les viandes et volailles en les variant au maximum
  • Jambon blanc
  • Le boudin et le foie
  • Tous les poissons, avec une consommation de 2 fois par semaine de poissons gras (saumon, maquereau, anguille, sardines)
  • Œufs

Féculents

  • Tous en les variant au maximum
  • Les légumineuses (lentilles, haricots rouges, haricots blancs, pois chiches)
  • Les châtaignes

Légumes

  • Tous en les variant au maximum (penser aux légumes de saison) avec une portion crue par jour (au moins !)
  • Cresson, chicorée, mâche, épinards, avocat, laitue, endives, poireaux

Fruits

  • Tous en les variant au maximum (pensez aux fruits de saison) avec une portion crue par jour (au moins !)

Matières grasses

  • Les huiles végétales : olive, tournesol, colza, soja, noix, noisette...
  • Les mélanges d’huiles

Produits sucrés

  • Aucun

Boissons

  • Les eaux du robinet, de sources, minérales
  • Le café et le thé légers
  • Les jus de fruits "pur jus" qui peuvent remplacer une portion de fruit

Autres

  • Noisette, noix, cacahuète, amande
  • Aliments déconseillés

Produits laitiers

  • Lait cru
  • Yaourt grec
  • Créme dessert
  • Fromage blanc ou petit suisse > à 40% de matières grasses sur extrait sec
  • Fromage double ou triple crème (mascarpone, fromage à plus de 60% de matières grasses sur extrait sec)
  • Fromages au lait cru (vacherin, roquefort...)

Viandes-Poissons-Œufs

  • Les viandes peu cuites
  • Les viandes et poissons fumés
  • Les viandes et volailles panées
  • Les nuggets
  • Les charcuteries (saucisson, saucisses, merguez, pâté,...)
  • Le foie gras
  • Les poissons panés
  • Les coquillages
  • Le surimi, le tarama
  • Les fritures
  • Les plats en sauce, les hamburgers

Féculents

  • Les frites (à consommer une fois par semaine au maximum),
  • Les chips,
  • Les plats cuisinés du commerce,
  • Les viennoiseries, pâtisseries et les céréales du petit déjeuner chocolatées ou au miel ou fourrées.

Légumes

  • Les légumes mal lavés

Fruits

  • Les fruits mal lavés

Matières grasses

  • Les matières grasses cuites
  • Les grosses quantités
  • Les graisses cachées (charcuteries, viennoiseries, pâtisseries, frites, chips)
  • La mayonnaise
  • La crème fraiche

Produits sucrés

  • Aucun

Boissons

  • Les sodas
  • Le café et le thé forts

Autres

  • Le tabac
  • Les épices, les plats trop épicés
  • Le sel et les plats trop salés
  • Les cornichons

Source:pharmaciengiphar

Article publiée le : 18-01-2015, Lue 2777 fois.


Articles similaires :

Vos commentaires :


X
Inscrivez-vous à notre newsletter

Email :
Captcha captcha
Suivez-nous sur Facebook
X
Envoyer la page a un amis


Votre email :
Partager avec :