Etre ou ne pas être nu... en famille

Etre ou ne pas être nu... en famille
Etre ou ne pas être nu... en famille

Marie a toujours vu ses parents se promener nus dans la maison ou dans le jardin. Devenue adulte, elle a enfin réussi à leur dire, combien vers l'âge de 8 ans, cette nudité a commencé à la gêner, elle qui justement à cet âge devenait pudique. Il est aujourd'hui pour elle hors de question que ses enfants la voient nue à son tour...… Etre ou ne pas être nu en famille, telle est la question.

 

  • Etres nu en famille, est du naturisme ?
  • Pour certains, la nudité en famille, c'est naturel !
  • Pour d'autres, la nudité en famille, c'est impudique !
  • Pour d'autres encore, la nudité, c'est tabou !
  • Alors, être ou ne pas être nu en famille ?
  • La nudité peut-elle être problématique ?

 

Etres nu en famille, est du naturisme ?

La nudité pratiquée uniquement à la maison, dans un contexte dit « domestique », lorsque parents et enfants par exemple se croisent nus dans la salle de bain, n'est pas du naturisme. Si la majorité des psychologues vantent les vertus du naturisme, les avis sont plus réservés concernant la « nudité domestique », lorsque notamment les parents se montrent nus devant leurs enfants. Ce paradoxe apparent n'est finalement pas très étonnant. Car en matière de nudité, ce qui compte surtout, c'est le contexte dans lequel celle-ci est vécue. Et entre les générations des années postérieures à mai 68, et leurs enfants ou les petits-enfants, les mœurs ont bien changé…

Pour certains, la nudité en famille, c'est naturel !

Pour les uns, se montrer nu en famille est tellement naturel qu'ils ne se posent même pas la question de la nudité, au moins tant que les enfants sont petits. Pour eux, le corps n'est pas un tabou et ils n'éprouvent aucune gêne à partager par exemple le bain avec leurs enfants, filles ou garçons. Les habitudes se modifient lorsque les enfants grandissent et le plus souvent une certaine régulation naturelle et spontanée se met en place.

La petite fille par exemple, vers 5-6 ans, devenue pudique, ne souhaite plus que son père ou son frère la voit nue dans son bain et pour l'adolescent ou l'adolescente, le besoin d'intimité se traduit non seulement par le désir de ne plus être vu nu mais également, de ne plus voir la nudité de ses parents.

Les enjeux de la relation changent en effet à cet âge. Le regard de celui qui est vu ou qui voit, se transforme, se sexualise, et cette dimension potentiellement sexuelle de ce regard n'autorise plus la nudité en famille

Pour d'autres, la nudité en famille, c'est impudique !

Dans d'autres familles, pas question que le corps nu des parents soit montré aux enfants. La douche est prise porte close et le peignoir est vite remis avant que les enfants n'arrivent.

Les motivations de ceux qui font ce choix sont multiples. Mais c'est surtout la pudeur qui les guide. Cette pudeur est d'ailleurs particulièrement subjective et plus ou moins marquée selon l'histoire de la famille, ses mœurs et son appartenance religieuse. De même, la pudeur peut conduire les parents à ne pas laisser leurs jeunes enfants se promener « les fesses à l'air » dans la maison. La pudeur est un mécanisme utile de protection contre les intrusions. Et l'on sait combien le regard peut être à lui seul vécu comme intrusif par certaines personnes.

Pour d'autres encore, la nudité, c'est tabou !

Pour d'autres personnes, plus ou moins consciemment, le corps est vécu comme tabou et dans ce cas, pas question d'admettre la nudité en famille.

La pudeur excessive risque cependant de basculer alors dans une forme de pruderie rigide. Le message transmis indirectement aux enfants a tendance alors à véhiculer l'idée que tout ce qui concerne le corps est honteux et doit donc être caché.

Alors, être ou ne pas être nu en famille ?

En fait, c'est à chacun de trouver la réponse à cette question, en fonction de son histoire personnelle et familiale, de ses croyances par rapport au corps, de sa pudeur.

Les parents ont à trouver la juste mesure du « ni trop peu, ni trop », afin de ne pas basculer, ni vers une honte du corps qu'il faut cacher, ni vers une nudité qui ne laisse pas de place à la pudeur et aux limites de chacun. Les adultes ont aussi à être attentifs au développement de leur enfant. Une attitude à un âge précoce peut ne plus convenir par la suite. L'enfant sait émettre les signaux pour faire comprendre ses besoins et l'adulte se doit de les respecter.

La nudité peut-elle être problématique ?

Encore une fois, chaque famille doit trouver sa manière d'être. La nudité est une question trop intime pour que la réponse soit imposée par la société ou par ses experts. Néanmoins, les spécialistes de la petite enfance expliquent qu'en fait « ce n'est pas la nudité en soi qui peut être problématique pour les enfants, mais plutôt le contexte dans lequel la nudité prend place et l'attitude des parents.

En effet, les enfants répondent davantage à l'attitude des parents face à la nudité qu'à la nudité elle-même. Pour les enfants, la nudité devient un problème seulement si on la traite ainsi. » Autrement dit, la question n'est pas tant d'être ou ne pas être nu, mais d'être ou ne pas être clair.

L'essentiel est donc que les parents adoptent une attitude juste envers eux-mêmes ; ils doivent poser clairement à leurs enfants les règles et le cadre familial afin que chacun trouve sa place et se sente respecté. La famille est la cellule de base, elle sert à la construction de l'identité de l'enfant et cela passe aussi par l'apprentissage de l'intimité. La nudité en soi ne pose pas de problème, le flou en revanche est générateur de souffrance.

Source:e-sante

Article publiée le : 04-01-2015, Lue 2833 fois.


Articles similaires :

Vos commentaires :


X
Inscrivez-vous à notre newsletter

Email :
Captcha captcha
Suivez-nous sur Facebook
X
Envoyer la page a un amis


Votre email :
Partager avec :