Il m'a trompée, je suis bloquée, comment passer le cap ?

Il m'a trompée, je suis bloquée, comment passer le cap ?
Il m'a trompée, je suis bloquée, comment passer le cap ?

Depuis qu'il m'a été infidèle, je ne parviens plus à faire l'amour avec mon mari. Quand il me touche, je me bloque. Et cela fait plus d'un an que cela dure. Pourtant, nous avons envie de rester ensemble. Les conseils du Dr Catherine Solano, médecin sexologue et andrologue (hôpital Cochin, Paris).

Après un choc psychologique tel que l'annonce d'une infidélité, il est naturel de se sentir mal avec son partenaire. Il est donc logique d'attendre pour laisser le temps faire son œuvre et vous aider à passer ce cap. Cependant, lorsque cela dure longtemps, cela signifie que la cicatrisation psychique ne s'est pas faite, et que la situation n'a pas l'air en voie de résolution. La plaie est encore à vif dans vos émotions. Cela peut mettre votre relation en danger. Vous avez donc raison de vous en occuper et de ne pas en attendre davantage.

Ce blocage sexuel montre que vous avez été profondément blessée. Nous avons tous en nous le désir d'être aimé(e) de manière inconditionnelle et d'être unique pour l'autre, et une relation extraconjugale nous met à une place très différente de cet idéal : un(e) partenaire parmi d'autres. C'est douloureux, et d'autant plus difficile que nous avons peu confiance en nous. Si je pense que je ne suis pas une femme très valable (pas suffisamment belle, pas suffisamment intelligente, pas suffisamment mince, ou autre...), alors, je crains qu'une autre femme soit forcément mieux que moi.

Une relation extraconjugale met en danger : " Mon mari risque de découvrir qu'il y a bien mieux que moi sur terre". Si je suis confiante et que je pense avoir de la valeur, je peux me dire : "Il aura beau aller voir ailleurs, il aura du mal à trouver quelqu'un d'aussi valable que moi". Ces deux postures sont bien évidemment caricaturales, et nous nous trouvons généralement entre ces deux extrêmes... mais plus près de l'une ou l'autre.

Les petits moyens pour ne pas réactiver la douleur

Commencez par vous demander si vous avez vraiment envie de continuer avec lui. Parfois, le corps parle et dit non parce que la blessure a été trop profonde. C'est le cas quand on s'est sentie humiliée, maltraitée. Et il faudra écouter votre corps si c'est le cas. Si vous pensez, au contraire, vouloir tous deux resté ensemble, agissez.

Chaque fois que vous pensez à cette infidélité, incitez votre esprit à penser à autre chose. Au début, ce sera difficile, puis cela deviendra de plus en plus naturel. Il s'agit d'une sorte de rééducation des circuits de vos neurones afin de ne pas activer sans cesse la douleur qui vous bloque. Entraînez-vous plutôt à ruminer du positif au sujet de votre mari, à penser à tout ce que vous aimez chez lui... Enfin, choisissez des activités où vous pourrez retrouver un contact physique non sexuel pour commencer. La danse est pour cela idéale. Alors, allez apprendre ensemble la salsa, le tango, la valse pour vous rapprocher à nouveau petit à petit.

Ne pas hésiter à se faire aider

Si vous estimez manquer de confiance en vous et/ou en lui, je vous conseille de vous faire aider par un psy. Afin de stimuler le processus de cicatrisation des souvenirs de moments passés vous ayant fait souffrir : l'annonce de cette relation, les moments de soupçons, les pensées automatiques à propos de cette liaison, ses hésitations à rompre, etc. Pour cela, l'EMDR (faisant appel aux mouvements oculaires) ou l'ICV (méthode psychocorporelle) sont des thérapies de choix, tout comme les thérapies comportementales (TCC).

Source:topsante

Article publiée le : 11-02-2015, Lue 2412 fois.


Articles similaires :

Vos commentaires :


X
Inscrivez-vous à notre newsletter

Email :
Captcha captcha
Suivez-nous sur Facebook
X
Envoyer la page a un amis


Votre email :
Partager avec :