Une vie de couple connaît différentes phases sexuelles

Une vie de couple connaît différentes phases sexuelles
Une vie de couple connaît différentes phases sexuelles

La plupart des couples commencent leur histoire sexuelle comme leur histoire affective par une lune de miel.

Pendant cette période magique, tout est simple, évident, satisfaisant. Mais après ?

  • La phase "lune de miel"
  • La phase "vie à deux"
  • Savoir communiquer
  • La conjugaison du féminin et du masculin

La phase "lune de miel"

Pendant cette phase de lune de miel, le désir est en permanence au rendez-vous ; érection et lubrification aussi.

Remarquons que certains couples, minoritaires, n'ont pas de lune de miel, ce qui ne les empêche pas de bâtir une relation durable et satisfaisante. La lune de miel sexuelle, tout comme la lune de miel affective, se termine un jour… Le plus souvent par un atterrissage en douceur, parfois, par la prise de conscience brutale que tout n’est pas aussi parfait qu’on se l’imaginait.

Sa fin est un moment capital dans la vie sexuelle d'un couple.
Deux attitudes sont alors possibles : la résignation ou la communication.

La phase "vie à deux"

La résignation entraîne des attitudes passives, fondées sur des idées très répandues, mais fausses : "Le temps qui passe tue le désir ; la vie quotidienne est l'ennemie de la sexualité." L'autre attitude est la communication intime et sexuelle.

Sur la base de notre expérience de psycho-sexologues, nous pouvons affirmer que la communication intime reste pourtant, pour beaucoup de couples, très difficile. Or, c'est cette communication intime qui va permettre de passer de la sexualité plutôt pulsionnelle, "masculine", à une sexualité plus relationnelle et "féminine".

D'un point de vue énergétique, la lune de miel est une sexualité dite masculine car active : beaucoup de mouvements, d'excitation, d'orgasmes et d'éjaculations. Mais à la fin de la lune de miel, cette sexualité masculine s'avère souvent insatisfaisante pour la femme.

Savoir communiquer

La communication permet à la deuxième phase de la vie sexuelle de se mettre en place. La femme initie son partenaire à une sexualité énergétiquement féminine : plus lente, plus sensuelle, sans objectif à atteindre, davantage dans la sensation subtile de l'ici et maintenant, dans la tendresse et la communication.

La conjugaison du féminin et du masculin

Lorsque les deux partenaires se seront rejoints dans cette deuxième phase - cela peut prendre du temps car si les hommes acceptent de se laisser initier par leur femme, il leur faudra traverser des espaces nouveaux et inconnus qui peuvent leur faire peur - une troisième phase pourra se mettre en place : la conjugaison du féminin et du masculin lors d'une rencontre amoureuse. Il y aura alors des moments lents, sensuels et doux, suivis de moments actifs et rapides.

Une sexualité n'est pas meilleure qu'une autre. Ce qui est agréable, c'est leur alternance et leur créativité complémentaire. Cette troisième phase, parce qu'elle est masculine et féminine, peut durer toujours.

Source:e-sante

Article publiée le : 13-01-2015, Lue 2331 fois.


Articles similaires :

Vos commentaires :


X
Inscrivez-vous à notre newsletter

Email :
Captcha captcha
Suivez-nous sur Facebook
X
Envoyer la page a un amis


Votre email :
Partager avec :