Douleurs, maux de tête, et si c'était une dépression masquée ?

Douleurs, maux de tête, et si c'était une dépression masquée ?
Douleurs, maux de tête, et si c'était une dépression masquée ?

La dépression est une maladie connue. Elle est définie par des critères très stricts. Cependant, notre psychisme n'est pas si simple et ne rentre pas toujours facilement dans des cases.

Aussi, il existe des dépressions masquées, c'est-à-dire cachées derrière des signes totalement différents des signes classiques de dépression.

  • Dépression masquée : quand le corps exprime la souffrance morale...
  • Quels troubles physiques peut-on observer dans une dépression masquée ?
  • Comment faire la différence entre une maladie physique et une dépression masquée ?
  • Pourquoi la dépression se masque-t-elle ?
  • Quels sont les critères objectifs d'une dépression masquée ou non ?

Dépression masquée : quand le corps exprime la souffrance morale...

Nathalie reste au lit depuis 3 semaines. Elle a extrêmement mal au dos et se sent tellement épuisée que son médecin lui a prescrit un arrêt de travail. Forcément, elle n'a pas le moral et sa position devant un ordinateur au bureau ne l'incite pas à retourner rapidement travailler. Elle doit faire de la kinésithérapie et se traîne difficilement aux séances que son médecin lui a prescrites.

En réalité, Nathalie vit un épisode de dépression masquée.

Quand une personne est déprimée, son humeur est atteinte.

Mais parfois, comme pour Nathalie, cela se manifeste d'une manière inhabituelle, masquée. Dans ce cas, le corps parle en premier. C'est lui qui exprime la souffrance morale présente. Alors Nathalie souffre de troubles physiques qui ne font pas penser, au début, à une maladie plus psychique.

Quels troubles physiques peut-on observer dans une dépression masquée ?

Il peut s'agir :

  • de maux de tête,
  • de mal de dos,
  • de douleurs dans la poitrine,
  • de troubles digestifs (maux de ventre),
  • de douleurs diverses dans tout le corps,
  • de vertiges…

Bien sûr, des troubles plus classiques de la dépression peuvent être aussi présents, tels que :

  • les troubles du sommeil ou de l'appétit,
  • la fatigue,
  • l'humeur sombre,
  • la difficulté de concentration,
  • le manque d'intérêt pour des tâches habituellement agréables,
  • une diminution du désir sexuel…

Comment faire la différence entre une maladie physique et une dépression masquée ?

Dans le cas d'une dépression, lorsque des douleurs sont présentes, elles sont généralement assez floues, pas très focalisées sur un point précis.

Les difficultés de sommeil sont assez caractéristiques.
Ce sont souvent des réveils très tôt le matin avec une difficulté à se rendormir.

Pourquoi la dépression se masque-t-elle ?

C'est que souvent, il existe une honte à avouer que l'on est déprimé. On n'ose pas l'avouer à son entourage, mais on ne se l'avoue pas non plus à soi-même. Cela fait que le travail de dépistage d'une dépression par le médecin n'est pas toujours facile !

Or une dépression, même masquée, est une vraie dépression.
Elle doit se soigner de la même manière avec une psychothérapie associée à un traitement antidépresseur.

Quels sont les critères objectifs d'une dépression masquée ou non ?

(D'après le DSM ou manuel de diagnostic des maladies mentales).

Deux critères au moins doivent exister parmi les 5 suivants (critères spécifiques) :

  • Humeur dépressive.
  • Perte d'intérêt ou de plaisir pour les activités.
  • Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inappropriée.
  • Idées suicidaires récurrentes.

Et 5 critères sont nécessaires en tout parmi les précédents (critères spécifiques) et les suivants (critères non spécifiques) :

  • Troubles du sommeil (hypersomnie ou insomnie).
  • Agitation ou ralentissement psychomoteur.
  • Troubles de l'appétit (augmenté ou diminué avec perte ou gain de poids).
  • Difficulté de concentration.
  • Fatigue ou perte d'énergie.

Au total, quand une personne souffre de difficultés chroniques, il est bon de s'interroger sur la possibilité d'une dépression.

Mais attention, l'inverse existe aussi. Les dépressions masquantes sont des situations qui font penser à une dépression mais qui, en réalité, cachent une maladie chronique. Cela peut se produire pour certaines maladies inflammatoires très fatigantes (spondylarthrite ankylosante par exemple) ou infectieuses (tuberculose…) et pour toutes sortes d'autres maladies.

C'est pourquoi, en cas de difficultés de santé, avant de penser à une dépression masquée, il est essentiel de faire un bilan médical.

Source:e-sante

Article publiée le : 13-01-2015, Lue 1693 fois.


Articles similaires :

Vos commentaires :


X
Inscrivez-vous à notre newsletter

Email :
Captcha captcha
Suivez-nous sur Facebook
X
Envoyer la page a un amis


Votre email :
Partager avec :